ISO/IEC DIS 26300 vous connaissez ?

Le format ouvert ODF pour les fichiers bureautiques (=Open Document Format for Office Applications v1.0) est dans la phase d’enquête ISO [en].

Stratégique, ce choix devrait plus particulièrement convenir aux spécialistes de la pérennisation de l’information numérique (PIN) [fr]. Les données sont stockées sous forme de texte généré et manipulé par des applications, tout dans le moule XML, bien sûr. Il permet ainsi l’utilisation, l’édition, l’échange et l’archivage des
données dans un fichier indépendamment d’un logiciel particulier.

Utilisé de façon native par la suite bureautique OpenOffice v1.0 [en], le format OpenDocument est un standard de l’OASIS [en], promotteur des formats ouverts, depuis 2005. C’est ce format qui a été pris comme référence pour les travaux de normalisation.
De nombreuses suites bureautiques exploitent déjà ce format : StarOffice de Sun, KOffice, TextMaker, IBM Workplace et Abiword.

Et que fait Microsoft ? MS a lancé son propre format Open XML dans les rails de la normalisation au sein de l’ECMA [fr] , autre structure de normalisation. Et il a rejoint en mars 2006 le groupe OpenDocument ! Une stratégie peu appréciée.

Autre ressource pour les formats : le blogue "formats-ouverts" [fr]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s