Ma Campagne Electorale ….

Nous parlons bien des candidats à la présidentielles 2007, mais il ne s’agit que d’une campagne de tests de leurs sites !

Ces sites, d’une durée de vie courte, ont déjà été étudiés sous plusieurs
angles, et je vous renverrais donc vers d’autres blogues pour:

Mais ne trouvez-vous pas qu’il manque un billet sur …. l’organisation
des sites sous l’angle de l’information et de la communication

!

Je vous propose donc de regarder comment une des sources d’information centrale (le programme)
est exposée sur les sites web des candidats, et ce qu’ils offrent aux
citoyens-internautes pour s’informer et échanger.

Bien sûr, comme outil d’information et de communication, un site web dépend :

– des choix en termes de stratégie
de communication
: les spécialistes de la communication sont ici
très présents et en filigrane on peut distinguer ceux qui
ont compris que les dimensions « infodoc » ou « échanges avec les lecteurs
» deviennent importants, ceux qui restent (toujours) ancrés sur le côté
« brochure » bien léchée mais fermée, et ceux, très rares, qui sont
devenus tri-encéphales : communication-documentation-webmestre.

– des moyens dégagés en
matière de communication, et du niveau de « professionnalisme » qui a pu
être mis en œuvre. Ceci est d’autant plus vrai pour un site d’une durée
de vie très courte et/ou pour des candidats qui savent qu’ils ne seront pas défrayés (sous la barre des 5%).

Et comme tout système d’information, la conception et la construction
du site vont dépendre pour partie du nombre d’utilisateurs potentiels,
actifs ou au moins présents (un billet sur « DADVSI» sur le site bayrou
a été commenté par 66 internautes mais il a été lu 16.944 fois), et
bien sûr de la diversité et du volume des informations et documents que
l’on souhaite rassembler et mettre à disposition.

Sur ce point, je me suis focalisée exclusivement sur le programme
et les forums
.

Méthode :

– Dépouillement des 12 sites et de leurs blogues compagnons entre les
09 et 10 avril 2007. A noter que le site de José Bové que j’avais
analysé, n’existe plus
(josebove2007.org); il est redirigé vers une autre adresse où je
n’arrive pas à trouver le programme.

– Inscription sur quelques forums pour tester les fonctionnalités
proposées (Bové, Bayrou, Royal, Sarkosy, Villiers) avec mon pseudo
habituel Dalb et mon adresse électronique (SylvieATD@aol.com). Les
forums sont ceux proposés par les candidats sur leur site ou leur
blogue. Ce travail a été réalisé avec un souci d’honnêteté vis-à-vis
des autres participants aux forums et des candidats.
D’ici peu je vais
me désinscrire de la plupart de ces forums.

Je vous livre ici une synthèse de cette étude
en trois parties :

1. Le site et la place du programme ou projet

2. Le programme, un document numérique structuré
accessible sur le site

3. Des outils à disposition des lecteurs

Bien sûr, il peut y avoir des erreurs ou oublis – non
intentionnels, croyez-le bien.

N’hésitez pas à me les signaler.

Attention : les sites signalés dans ce billet seront quasiment fermés jusqu’à lundi 23 avril matin.

Etude des sites web des candidats à la Présidentielle 2007

1. Le site et la place du
programme

9 candidats ont opté pour un site qui se distancie de
celui d’un parti : pas de lien avec ces sites (Bayrou, Sarkozy, Buffet,
LePen, ), un lien un peu caché en bas de la page d’accueil (Royal,
Voynet, Laguillier). Les 3 autres candidats conservent une relation plus
forte (Besancenot, Villiers, Nihou).

Les éléments communs à tous les sites sont : le programme lui-même (sauf
pour Schivardi)
, les discours et les entretiens, le calendrier,
la vie de la campagne électorale avec bien sûr les textes mais aussi
beaucoup d’audio et de vidéo. Le kit pour militant est également très
présent.

Les différences portent d’une part sur la forme de présentation du
programme (partie 2 de ce  billet), et d’autre part sur le(s) mode(s) de
communication avec les internautes (partie 3).

Concernant l’exposition du programme, les démarches de communication se
différencient suivant deux critères :

  • la structuration interne du programme :
  • minimaliste en centrant le programme sur des grands axes : les
    « valeurs » de Sarkozy (15 axes en 15 pages A4)
  • ceux qui ont cherché à diversifier la forme de présentation du
    programme, pour atteindre une variété plus grande d’utilisateurs, en
    mélant : thématiques
    (16 « engagements » de Buffet, 9 « Présidente » de Royal, 25 « Chapitres »
    pour Le Pen, 15 « orientations » de Voynet, 16 thèmes pour Bayrou,7 pour Bové ou encore 10 domaines pour Villiers) et autonomie
    des propositions
    (Bayrou, Bové, Villiers, Royal, ainsi que
    Besancenot et Le Pen).
  • des accès sur support électronique distincts ou identiques à
    l’accès sur support papier.

Le Programme est présenté dans un document, support d’information et
de communication. Nous commencerons par celui-ci.

2. Le programme, un
document numérique structuré accessible sur le site

Commençons par le titre de la page du site consacré
au programme !

  • Bienvenue sur le site de la campagne d’Olivier Besancenot et de
    la LCR
  • Gauche Populaire et Antilibérale – Marie-George Buffet
  • Site officiel de campagne de Gérard Schivardi
  • Programme et propositions de François Bayrou – élection
    présidentielle 2007
  • ..: Osez Bové [125 propositions pour gagner] :..
  • Dominique Voynet, candidate des Verts : Le Programme
  • Désirs d’avenir – Le site officiel de Ségolène Royal
  • Philippe de VILLIERS – Un projet pour la France
  • NIHOUS 2007
  • sommaire_prog – Le Pen 2007
  • Site d’Arlette Laguiller
  • Nicolas Sarkozy | Ensemble tout devient possible

Voilà donc une métadonnée (Title) qui semble bien connue…

Un fichier PDF

Le programme proprement dit est disponible au format que je caractérise de « livre
papier ». Cela se traduit donc par un fichier pdf, à décharger ou à
construire avec la fonction impression, et à lire sur papier, rien n’ayant été fait pour faciliter la lecture à l’écran : 2 pages
sur un A4 à l’italienne pour Sarkozy par exemple) et pas de « signet » ou de lien interne qui permettraient de lire
le document à l’écran autrement qu’en faisant « page suivante ».

Depuis
20 ans que j’assure des actions de sensibilisation ou formation à la
bureautique et
à la gestion de l’information, je suis toujours surprise du peu
d’intérêt porté au nom des fichiers. Et je dirais que tant que les
moteurs des postes de
travail seront ce qu’ils sont, cela reste une nécessité. La variété des
pratiques des candidats
confirme que rien n’a franchement évolué : article_51.php (Bové),
ficher.doc
(Laguillier), brochure_programme_mail.pdf (Buffet, ), lecontrat.pdf
(Voynet), projet2007.pdf (Villiers), programmejlmp2007.pdf (LePen),
monprojet.pdf (Sarkozy), ProgrammePDF.pdf. Seuls Royal et Bayrou s’en
tirent : SR_pacte-presidentiel.pdf
(Royal) ou programme_fbayrou_election_presidentielle.pdf.

Après avoir bien fouillé certains sites à la recherche d’un pdf, je
note que certains n’offrent
rien en tant que « document autonome » récupérable, ou alors en utilisant la fonction
impression de la page HTML avec le gestionnaire de contenu, ce qui peut
s’avérer
difficile lorsque le document est réparti sur plusieurs pages
(Besancenot) ou tout simplement pour ceux (et ils sont encore nombreux
chez nos concitoyens) qui sont novices en la matière.

Concernant la date, trois logiques s’affrontent.

  • Les spécialistes de
    l’information qui souhaitent dater avec la date de
    production
    (cela nous rappelle les record managers, spécialistes
    qualité,
    archivistes/documentalistes). Parmi ceux-ci, on peut distinguer les
    pros de la date de
    production de la version finale du document ou de la date de
    validation (Laguillier).
  • Les spécialistes de la
    communication qui privilégient … le « sans date » ou éventuellement des
    dates de diffusion. Pour ceux-là, l’étiquette « présidentielle 2007 »
    est suffisante (Buffet, LePen, Bayrou, Voynet).
  • Un entre deux :
    Bové nous fournit plus d’indications : « Publication le vendredi 9
    février 2007, Modification le lundi 26 février 2007, Fichier PDF créé
    le lundi 26 février 2007 ». Mais ce « 9 février 2007 » correspond à quoi
    ? à la date de publication ou à celle de rédaction/validation.

Pourquoi
passer autant de temps sur la date, me direz-vous ?

Mais pour pouvoir
comparer ce qui se dit dans certains discours et entretiens sur les
ondes et réseaux de toute nature et ce
texte de référence qui pourrait être sujet à modification. Et à mon
humble
avis, il faudrait les deux dates : celle de rédaction/validation et
celle de diffusion ou l’indication Présidentielle 2007.

Une autre surprise : aucun des fichiers pdf n’est sécurisé ;-). Avec
un
bon Acrobat, les chansonniers pourraient s’amuser à faire des documents
composites : un mashup de programmes présidentiels, personnalisables.

Et les métadonnées alors ? Seul Bové a ajouté dans
le fichier pdf quelques métadonnées (titre,
auteur, nombre de pages ; l’url et la rubrique du site sont
automatiquement alimentés par le CMS).
Et pour ceux qui n’ont pas utilisé cette zone, comme toujours de jolies
surprises avec les noms des créateurs !

Dernier point : Bové est le seul à indiquer un « copyright
» sur le document. La crainte d’être copié ?

Accès électronique au contenu du programme

Sarkozy est le seul candidat (en dehors de Schivardi pour
lequel je
n’ai pas trouvé de « programme »)
à proposer uniquement un pdf,
sans offrir
d’accès au contenu du programme sur le site web, et donc a priori sans proposer de commenter ses propositions.

Parmi les autres candidats qui donnent un accès électronique au
contenu du programme (voir quelques exemples plus bas), avec des
modalités d’accès variables (taxonomie, tags), nous pouvons distinguer
:

  • ceux qui proposent une seule page html (Bové), imprimable
  • ceux qui donnent un accès structuré aux différents chapitres du
    document « papier »,
    avec un niveau de complexité plus ou moins grand
    en fonction de la taille et de la structure initiale du document :
    Besancenot, Buffet, Laguillier, Royal, LePen, Villiers, Nihous
  • ceux qui ont opté pour une présentation différente à l’écran et
    sur le papier
    : Bayrou, Voynet, ou un accès différent complémentaire à celui proposé pour le programme: Villiers. On peut aussi ranger dans cette
    catégorie Buffet.

Dans cette dernière catégorie – qui distingue la version papier de
la version électronique d’un même document, les trois candidats ont pris des options différentes (copies d’écran et liens plus loin) :

  • Bayrou propose une entrée de type « index » comme un index de fin
    de livre. Chaque entrée (une page html) présente une sorte de chapeau
    qui reprend un paragraphe du programme, complété par des extraits de
    discours et des liens mis à jour au fil de l’eau vers des discours ou
    des articles de presse. Chacun de ces mini-articles eux-mêmes sont
    indexés avec des descripteurs apparemment tirés d’une liste contrôlée
    (de ce que j’ai pu voir). Cette organisation permet d’offrir à la
    recherche, un « index de fin de livre » (présenté visuellement sur une
    page en guise de sommaire) et une indexation thématique de chacun des
    document. Cette indexation est utilisée avec le moteur de recherche du site et permet de
    pondérer les résultats !!. Très beau travail documentaire !

    Un Exemple : l’entrée d’index « Bénévolat » est indexé avec :
    Associations – Bénévoles – Civisme – Loisirs – Retraite – Temps –
    Travail. Un autre exemple sur le Darfour : Darfour, Soudan, ONU, Afrique, International, Europe, ONG.

  • Voynet n’indexe pas ses propositions, mais les réorganise à
    l’écran en 6 grandes thématiques : Allée de l’Innovation Economique, Avenue de la
    VIème République, Chemin du Défi Climatique, Carrefour de la
    Solidarité, Jardin de la Biodiversité, Boulevard du Monde (le défi
    climatique n’est qu’un chemin ?). Il me semble qu’il s’agit ici d’une
    réécriture du projet, réécriture adaptée à ce que l’on pourrait appeler
    un « produit multimédia » en ligne. En plus de cet accès de type
    classificatoire en quelques grandes catégories, Voynet propose une FAQ de plus de 700 questions
    classées par rapport aux 6 thématiques et indexées par une série de
    descripteurs qui semblent venir également d’une liste contrôlée (à
    vérifier également). Le système propose en plus de « Voir des questions
    proches »  de celle que l’on a sélectionnée. Sur ce dernier point, d’autres proposent cette fonction.

    Un Exemple : Une recherche par mot-clé « Retraite » renvoit 46
    réponses. Sélection d’une des réponses : « Faut-il défendre un « âge de
    départ en retraite »? », avec des propositions de rebond sur d’autres
    facettes

    > Univers : toutes les questions de l’univers Carrefour de la
    Solidarité

    > Tags : personnes âgées, solidarité, autonomie, retraites

    > Les 5 autres questions proches proposées parlent de l’âge de la
    retraite ou du montant de la retraite.

  • Villiers a établi un index de 278 termes (voir plus bas « hyperliens »)
  • Buffet propose un « index de fin de livre » sur le document
    papier (ou pdf). Les questions/réponses de sa FAQ sur le site web sont
    également indexés (mots-clés).

L’index des 113 propositions de
Bayrou
[valide en Juin 2008]

Bayrou_2

Les
100 propositions en arborescence de Royal
[contenu du site supprimé]

Royal_2

Les tags de Buffet [site supprimé]
(http://www.mariegeorge2007.org/)

Buffettag_2

Les
thématiques de Le Pen
[valide en Juin 2008]

Lepenthmes_2

L‘Univers de Voynet [site supprimé]
http://projet.voynet2007.fr         

Voynetunivers

ou les tags de sa FAQ (foire aux questions)

Voynettag_2

La FAQ thématique de Besancenot [site supprimé]
http://besancenot2007.org/

Besancenotfaq_2

L’index des 278 entrées de Villiers [valide en Juin 2008]

Villiersindex
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des hyperliens ?

L’organisation globale du document numérique (les thématiques du programme) et l’indexation de chaque unité d’information (propositions du programme) constituent deux modalités distinctes qui
donnent accès au contenu du document. Mais une fois dans le document
lui-même, que proposer pour «rebondir» non pas vers des liens externes,
mais vers une autre partie du même document, proche
thématiquement  ?

Villiers a créer des liens entre différentes propositions. IL faut
dire qu’avec 356 mesures dans 10 thématiques, il fallait bien aider le
lecteur. Par exemple, la rubrique « Le pouvoir d’achat » démarre à la
mesure n°26. La deuxième entrée de cette rubrique s’intitule « Réformer
les retraites ». On y trouve la mesure suivante :

  • Porter à 100% la retraite de reversion pour les veufs ou
    veuves. (mesures n°82)

    On pointe donc vers la mesure n°82 qui se trouve dans la rubrique
    intitulée « La solidarité et le respect des plus faibles », sous une
    entrée « Les retraites/Sauvegarder notre système de retraite ».

    Ces liens sont assez limités en nombre.

Bové nous propose quant à lui (sur l’ancien site) de « nous
reporter à
» d’autres chapitres » ou de « voir plus loin ».
Mais dans le document, les liens ne sont pas créés dynamiquement.

3. Des outils à disposition
des lecteurs

Quels sont les moyens proposés aux lecteurs pour prendre
connaissance, chercher des informations, poser des questions et/ou
échanger autour du programme ?

Des FAQ (Foire aux questions)

A ne pas confondre avec la possibilité pour les internautes de poser
eux-mêmes des questions ! Des FAQ sont proposées sur certains sites :
Voynet, Laguillier, Besancenot, Buffet, Schivardi, Nihous.

Les questions/réponses sur le site de Buffet ainsi que la FAQ de Voynet sont indexées thématiquement, et un accès est proposé via un
nuage de mots-clés produit. Sur celui de Schivardi, les questions/réponses sont
organisées en 8 thématiques.

Questions en direct et forum

Comment la parole de l’internaute, lecteur-citoyen, est prise en
compte par les candidats ?

Petit retour en arrière de quelques mois : la presse ne s’est fait
l’écho que pour quelques candidats, mais la majorité des ceux-ci ont
fait appel initialement à leurs militants et sympathisants pour
préparer les propositions. Une fois celles-ci énoncées, il reste à
élargir le public. Vaste projet…

Pour analyser réellement la situation, il faut ici tenir compte des
moyens et des enjeux de chacun.

De nombreux candidats s’appuient sur un blog-compagnon ou
forum-compagnon de leur site pour offrir un espace d’échanges avec les
citoyens (Besancenot, Villiers) et laissent le site « officiel » du
candidat comme vitrine. On pourrait s’étonner que ceux qui utilisent
des CMS ne proposent pas de commenter leurs propositions. Renseignement
pris, il semble que certains aient des messages agressifs ou insultants
qui les poussent à fermer la fonction commentaire. Le site de soutien
de Bové liste d’ailleurs les messages
refusés à la publication
, qui dès lors sont publiés par souci de
transparence !

Commenter les propositions et l’actualité

Sur le plan documentaire (et archivistico-historique !),
l’association de commentaires à chacune des mesures ou propositions me
semble un aspect intéressant des quelques sites qui offrent cette
solution (Bayrou, Royal, Buffet).

Voynet propose de poser de réagir aux questions (et de les
noter), mais on ne voit pas les questions, il s’agit juste, semble-t-il, d’une boîte
aux lettres.

Au préalable, cela suppose que le programme soit présenté de façon
structurée, et que l’unité documentaire (proposition), soit accessible de façon autonome.

Bien sûr, de nombreuses questions posées par les internautes sont des
satisfecits pour les candidats; d’autres encore peuvent ne pas
concerner du tout le sujet de la proposition ! Mais de façon générale,
ces commentaires contextualisent les propositions, apportent des faits et peuvent être d’une
grande richesse. L’action de commenter une proposition sur un site
officiel, même biaisée, ne
relève pas de la même intention pour l’internaute et n’a pas non plus
le même poids, certes bien souvent symbolique ! Je suppose que des
messages ont pu être retirés, mais je n’ai pas d’information à ce
sujet. J’ai testé sur Bayrou et Royal, et mes messages (de type
informatif et assez neutres, il est vrai), ont mis moins d’une minute à
apparaître en ligne.

Sous des formes variables, les candidats ont sur leur propre site
(Royal, Bayrou, Buffet) ou sur des blogues compagnons (la
plupart des autres, ce point reste à contrôler)

ont ouverts des commentaires aux messages d’actualité.

On a ici un pied dans le Web 1.5 !

Des forums de soutien et d’information

Plusieurs candidats proposent des forums de soutien sur leur site
même comme les « Forums de soutien » (Royal), ou sur des sites
compagnons comme « Suporter » (Sarkozy), Uni-e–s avec Bové, ou
France-Espoir (Villiers), ou  « e-soutiens » (bayrou).

* Les autorisations d’accès aux forums

Distinguons de suite les forums consultables sans aucune inscription
(Bové, Royal, Bayrou) et ceux qui nécessitent une inscription
(Villiers, Besancenot/LCR, Sarkozy).

L’inscription pour être autorisé à rédiger un billet peut être très
simplifiée : pseudo ou nom et mot de passe (Bové, Royal, Bayrou), avec
une grande souplesse pour passer d’un forum à l’autre.

Les modalités sont plus contraignantes sur le site de Sarkozy : en
dehors du nom (que l’on peut bien sûr transformer en pseudo), le
formulaire vous « pousse » tout de suite à se proposer comme supporter
actif ! Une fois sur la plateforme, l’accès à des « équipes » (de
supporters, je présume…) est conditionnée par sa « motivation » qu’il
faut exposer à l’administrateur de l’équipe à laquelle on souhaite
adhérer. On peut créer facilement une nouvelle équipe (ce que j’ai
fait), mais on vous demande non seulement de la décrire (ce qui est
normal), mais aussi de donner une estimation de nombre de membres que
l’on se fixe. « Supporter » est une plateforme de travail, et on ne
vient pas pour simplement s’informer si l’on n’est pas déjà convaincu.

Les fonctionnalités des Forum et commentaires

Visualiser l’ensemble des
contributions d’un même message initial

D’un point de vue technique, le site de Bayrou propose une fonction qui
me paraît indispensable si l’on veut participer, exploiter et valoriser
des commentaires et plus largement le contenu de forums : il s’agit de
la possibilité de visualiser l’ensemble des contributions d’un même
message initial sur une seule page (fonction « expand message » sur
Yahoo), ce qui facilite grandement la lecture des échanges et la rédaction des billets et des réponses. Cela peut paraître secondaire, mais lorsqu’elle est
absente, il faut alors cliquer sur chacune des contributions pour les
lire ….Vu le dynamisme sur ces forums, il est illusoire de pouvoir lire tous les messages.

Derrière cette fonction technique, il y a aussi deux visions différente
de l’échange sur un forum  : l’un centré sur celui qui émet le
billet initial, chacun des commentaires faisant référence à celui-ci ;
l’autre qui permet aux commentateurs de commenter un commentaire (!).
De plus, avec les fils RSS, le lecteur se retrouve sur un commentaire
hors contexte, le contexte pouvant être un commentaire, difficilement repérage. D’où parfois
des réponses « à côté ».

Gestion poussée des messages et
des forums


Les habitués de produits professionnels vont être étonnés des propos
qui suivent, mais je rappelle qu’il s’agit ici d’une offre à
l’attention du grand public, et non de grandes entreprises !

La plateforme de gestion de forums utilisée sur e-soutiens (bayrou)
est fonctionnellement riche et se rapproche plutôt d’une gestion de
travail de groupe. Chaque groupe, qui correspond à un forum thématique
(developpementdurable, bloggers) ou géographique (paris10), peut avoir
son propre agenda. Le compte Utilisateur propose de gérer ses traces (je trouve cela écologique de nettoyer ces traces derrière soi …),
l’historique de son activité sur la plateforme, bien sûr les groupes
auxquels on participe, le paramétrage des messages rédigés, reçus,
contact….Lorsque vous rédigez un message, on vous propose non
seulement de l’indexer avec vos mots-clés, mais également de le diffuser auprès des groupes thématiques
ou géographiques auxquels vous vous êtes inscrits en l’indexant grâce à
la liste qui vous est proposée. Bien sûr, avec des internautes peu
soucieux de la netétiquette, cela peut s’apparenter à du spam. En
attendant, cela donne une tout autre approche de la diffusion et de la
gestion des messages échangés, et par exemple, les « tracteurs » (celui
qui distribue des tracts !) diffusent facilement leur planning aux
régions de proximité. Vu la masse de messages sur ces forums, un peu de
catégorisation et de diffusion automatique sont utiles pour les lecteurs mais également pour les auteurs.

Cet outil semble être un applicatif (extension) autour du CMS utilisé, Drupal, libre et gratuit – et que je
ne connais pas.

Sur la plateforme de Royal, on ne distingue des forums/débats
associés aux propositions qu’un seul forum général ouvert et libre avec
la possibilité d’écrire un billet ou un commentaire. Ce forum complète
donc les « forums » associés aux autres rubriques du site. Mais sans
possibilité de visualiser les messages en liste, et sans
thématisation, cela devient très difficile de s’y retrouver. Mais
l’objectif de ce forum est clairement de soutenir la candidate :  » Si
vous souhaitez écrire un message de soutien à Ségolène Royal et à son
équipe ». Et c’est ce qui se passe….

Où est donc le moteur de recherche ?

Après avoir vu le pdf, le document structuré, les accès sujets (FAQ), classificatoire, index de fin de livre ou mots-clés, nous voilà au moteur de
recherche. Bien sûr, la taille des sites conditionne la nécessité
d’implémenter (ou pas) un moteur de recherche. Mais la surprise, ici,
vient de l’absence de moteur
pour des sites volumineux
(Royal, Villiers, LePen, Sarkozy).

Aujourd’hui, plus d’excuse liée aux outils et aux fonctionnalités absentes.
Alors peut-être la crainte de devoir supporter des charges trop
importantes sur le serveur ? Cela se peut.

Pour le site de Royal, un moteur existe mais uniquement dans les
forums. De plus son fonctionnement est curieux : il faut être dans un
forum précis pour que la fonction apparaisse. La recherche peut alors
être étendue à l’ensemble des forums, mais
également aux commentaires faits sur les propositions mais elle ne porte pas sur le programme lui-même. Le moteur fait une recherche stricte sur
la chaîne de caractères : une recherche sur tract et tracts ne donnent
pas la même chose. De plus, l’absence de techniques de pondération (je
n’ai pas pu vérifier que les notes – de 1 à 5 – que les internautes
peuvent éventuellement attribuer aux commentaires sont réellement
exploitées) et l’absence de structuration des résultats rendent très
difficiles l’utilisation de ce moteur interne, et imposent la
navigation par l’arborescence (thème/sous-thème) du programme.
L’architecture de l’information sur le site ne permet pas d’utiliser
efficacement (et simplement) Google comme substitut : apparemment il
n’y a qu’un seul entrepôt « forum » sans distinction du type de forum :
débats sur les propositions, débats sur les actualités, débats sur un
des thèmes des forums, ni sur les dates (vous connaissez ce type de tri
: suivant le support ou le média…). Peut-être un architecte de l’information aurait sa place dans ce type de dispositif ?

Sur le site de bayrou, la recherche s’appuie sur les mots de tous les textes, légendes d’images/vidéo mais aussi les mots-clés (tags). Une fois les résultats
affichés suite à une recherche sur les « documents », on vous propose
de faire une recherche dans les commentaires, et vice versa, ce qui
distingue et valorise les messages des internautes. Sur la plateforme e-soutiens, le moteur propose en plus en recherche avancée, d’autres fonctions de filtre.

Pour rire un peu, à ma question : ‘tractage Paris’, le moteur sur le
site de Buffet me répond :

[101 RÉSULTATS POUR TRACTAGE PARIS
Vous pouvez aussi essayer trucage
paris
]

Pour certains, encore des progrès à faire côté recherche en mots libres
(et tri et présentation des résultats) …

Président 2.0 😉

Pour finir ce rapide panorama « documentaire et accès » des sites des
candidats 2007, nous allons nous intéresser à des fonctions que l’on
peut qualifier de plus avancées.

* La vidéo ou les podcast envahissent les sites
des candidats ; la plupart ont même des sites entièrement dédiés « TV ».
On ne peut plus dire que ce soit une fonction avancée, mais il faut
toutefois que les internautes aient les débits adaptés pour cette
profusion d’information audiovisuelle.

* Le fil RSS
Le fil RSS est directement lié à la masse d’information qui circule.
Royal structure les fils en 3 catégories (interventions et discours,
Actualités, Les Débats), Bayrou en 6 catégories (vidéos, Propositions,
Média, Evenements, Discours, Agenda) et Buffet propose un seul fil.

Besancenot nous propose sa « Lettre du Facteur » ! sous la forme d’une
lettre hebdomadaire.

* Représentation cartographique

Royal et Bayrou proposent une cartographie
pour suivre les actions près de chez nous, cartographie qui exige le
haut débit.
Et je pense à ma famille dans la France que l’on dit jolie
mais éloignée de tout, qui sont encore au RTC ou
pour certains avec du « bas-haut débit aléatoire » (vous me suivez).

* Notation / Vote

Je n’ai trouvé que deux candidats qui proposent de noter les
documents. Chez Voynet, on note les propositions de la candidate
(Voynet), et chez Royal, les commentaires postés sur les forums par les
internautes.

Voynet précise les règles du jeu : on note la « pertinence
(intéressante) et la clarté (compréhensible) ».

* Alimentation du site par les militants
Le site de Royal propose aux internautes de signaler une URL, à partir
d’une rubrique précise : la rubrique e-Veilleurs, sous la forme d’une
alerte. L’indexation, qui semble obligatoire (je n’ai pas fait de
test), prend en compte la thématique et la tonalité (Attaque, Viral,
Soutien, Satirique et bien sûr : Autre). Mais comme la rubrique
e-créateurs (« pour illustrer la campagne »), les résultats de ces
activités d’internautes ne sont pas visibles sur le site (Si certains ont des informations à ce
sujet, merci de nous en informer).

La plateforme de forum sur e-bayrou propose aux internautes de poster des fichiers attachés avec leurs billets.

Il me semble bien que ce soient les deux seuls sites qui autorisent un
transfert de l’internaute vers leurs sites.

Mais les contraintes aussi bien en charge qu’en surveillance peuvent
expliquer celà.

* Plateforme de blogues
Deux candidates proposent aux internautes-militants d’élaborer un
blogue sous leur banière : Buffet et
Royal avec « Ségoland« .
Sur ce dernier, l’annuaire des blogues est sous la forme d’une cartogaphie et les règles
d’utilisation de la plateforme sont expliquées dans un
guide.

En conclusion
Je ne serais pas aussi déprimée que les internautes qui ont réalisés
des études plus techniques sur ces sites, et que j’évoquais au début de
ce billet. Bien sûr, je n’ai pas fait de comptage et de
comparaison stricts, cette enquête étant plutôt qualitative. Mais on voit
apparaître 4 sites qui se distinguent l’organisation de l’information numérique, la participation des internautes et l’accès à cette information.

Et je trouve que pour des sites à durée de vie très courte, certains
s’en sortent très bien !
Et en définitive, en mettant de côté les
orientations de ces sites qui relèvent de choix politiques et de
communication – plus ouvertes ou plus dirigées, plus austères ou plus
originales,  ces aspects « documentation numérique et communication » ont fait une
certaine avancée.

Je pense que je vais profiter de l’aubaine de ces tags libres qui
circulent sur certains sites pour
demander (après la période chaude) la possibilité d’exploiter ce fonds.
A creuser donc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s