Services de Dépôts et de Publication en Libre Accès – terminologie

Les technologies de l'information et le développement des processus et dispositifs d'information numériques conduisent à l'émergence d'un certain nombre de concepts directement liés à l'informatique, ou produits par l'articulation de l'informatique et de chacun des métiers transformés par les TIC (pour faire bref).  Ces nouveaux contextes nous conduisent aussi à préciser certains termes usuels qui deviennent alors ambigus. 

Jusque-là, les experts se parlaient entre eux – ils pouvaient donc jargonner sans inquiétude.

Le problème aujourd'hui, c'est que nous partageons entre plusieurs communautés des concepts si ce n'est identiques, très proches. Ces concepts doivent alors être partagés par un très grand nombre d'acteurs d'origine diverses, certains n'ayant jamais été confrontés à ces concepts ou termes, d'autres utilisant déjà ce même terme éventuellement avec un sens différent (humour : Petit manuel de conversation courante à l'usage des visiteurs pressés).

J'aimerais qu'il y ait plus de termes créés soit par dérivation (internaute) soit via les mots-valises (informatique, partagiciel, nétiquette), et un peu moins par calque. Mais c'est un voeu…

J'ai donc tendance à privilégier dans ma pratique la sélection d'une locution adhoc pour exprimer le concept que l'on cherche à représenter – au moins au début des travaux au sein d'un collectif, jusqu'à ce que ce collectif ait décidé d'une terminologie à partager, et de façon systématique dans les documents officiels – comme ce référentiel de la certification DINI. Et j'avoue ne pas aimer du tout la pratique qui consiste à conserver un même terme mais à étendre son sens dans le meilleur des cas, ou pire à le modifier. 

Un exemple de remue-méninge autour du titre du certificat allemand DINI "Zertifikat Dokumenten- und Publikationsservice", en anglais "Certificate Document and Publication Services", présenté dans un autre billet.

La locution « Services de Dépôts et de Publication en Libre Accès » a été sélectionnée après un sondage proposé par Joachim Schöpfel sur la liste de diffusion de l'adbs qui a permis de collecter 14 propositions !  

    (1) Service de documents et de publication
    (2) Service certifié DINI de diffusion et d’édition (ou publication) de documents électroniques
    (3) Service de publication numérique 
    (4) Consultation documentaire et édition numérique
    (5) Service de diffusion et d'archivage 
    (6) Service d'accès aux documents et aux publications
    (7) Service de documents et de périodiques
    (8) Service d'archivage et de publication 
    (9) Accès (ou service d'accès) aux documents et aux publications
    (10) Serveurs de publications
    (11) Serveurs de documents et publications
    (12) Service de dépôts et de publication en libre accès
    (13) Services de publication en libre accès
    (14) Service de dépôt de publications en libre accès

Et une phase de remue-méninge à quelques personnes. Voici quelques éléments qui ont abouti à ce choix terminologique.

Alignement avec les dénominations allemandes et anglaises

Dès le départ, il fallait préserver le plus possible la proximité avec les dénominations choisies par le DINI. La traduction aurait donné : Services de Documents et Publications". Tous ont été ennuyés de ce terme Documents. Mais les termes "Services" et "Publication" pouvaient tout à fait convenir.

Serveur (d'accès, de publication, de documents) versus Services

Dans les choix proposés, le terme Serveur apparaîssait. Ce terme est souvent utilisé pour désigner l'entrepôt, le magasin, la bibliothèque (voire parfois la machinerie) où arrivent et d'où partent les objets documentaires. Mais l'ensemble du dispositif DINI ici vise à offrir avant tout des services :

  • en amont auprès des auteurs et éditeurs pour la prise en charge de leurs documents, 
  • aux gestionnaires pour l'administration du système (préparer le serveur)
  • en aval pour la diffusion et l'accès aux utilisateurs finaux. 

Le terme services permet ainsi d'englober l'ensemble de ces 3 catégories de services, alors que l'usage des termes d'accès ou de publication en limitait le périmètre. Quant au terme de "serveur", il fermait le propos sur le cœur indépendamment des acteurs et de leur contexte.

Archivage versus dépôt

Justement non ce n'est pas de l'archivage (électronique) au sens où l'entendent les professionnels de l'infodoc (quels que soient leurs noms!). Bien sûr le terme "archivage" indique aussi la notion d'auto-archivage qui en réalité est de plus en plus souvent faite ou piloté par des tiers et non par l'auteur lui-même.

Il a semblé ici plus pertinent de mettre en avant l'étape amont du circuit (le dépôt) que l'on a tendance à omettre dans les locutions tels celui de "serveur de publication et d'accès par exemple, alors que c'est un passage obligé dans tout système d'AO.

Edition numérique, Publication, Diffusion ?

Suivant les plateformes – Revues.org ou HAL par exemple, le travail lié à la publication n'est pas de même nature : dans un cas il y a re-travail sur le contenu, pas dans l'autre. Mais quelle que soit le type de plateforme, après le dépôt par les auteurs, un travail de publication est réalisé pour faciliter l'accès (c'est mieux qu'un répertoire de fichiers !).  Cette certification DINI donne justement du poids à ce travail d'enrichissement qui permet d'offrir d'autres types de services que la seule récupération du document, mais cantonne cet enrichissement documentaire aux "recommandations". Le choix s'est donc porté sur le terme "publication".

Enfin pour rappeler qu'il s'agissait du mouvement des AO (officialisé par certains critères de la certification), il a semblé pertinent de le préciser dans ce titre.

La locution "Services de Dépôt et de Publication en Libre Accès", certes plus lourde qu'archives ouvertes" par exemple, semble ainsi mieux rendre compte à la fois de ces deux processus – dépôt et publication – tous deux présents, et à la notion de services qui couvrent l'ensemble du dispositif.

De plus il me semble que l'usage des trois mots – Services, Dépôts, Publication – renvoyant à une action ou un processus, rend bien compte également de la dynamique de ce type de dispositif. Mais c'est un avis tout personnel !

Alors qu'en pensez-vous ?

Services-depots-publication-libre acces AO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s