Service public de la donnée en France : c’est parti !

donnees-de-reference-V1 du 2017-04-09 à 12.15.27Le Service public de la donnée – prévu à l’article 14 de la loi Pour une République numérique – fait ses débuts avec neuf bases de données de référence et un espace réservé sur data.gouv.fr : www.data.gouv.fr/reference.
Le projet initial a évolué pour intégrer les bases de données les plus demandées que sont le référentiel de l’organisation administrative, le code officiel géographique et le ROME. Lire la suite

Des formes éditoriales composites : les revues françaises de chimie (1800-2010)

Retour en arrière pour mieux évaluer le présent et le futur !

Cet article sur les revues de chimie entre 1800 et 2010, résulte d’une étude menée dans le cadre des séminaires de recherche de Valérie Tesnière à l’EHESS sur l’histoire des pratiques et politiques éditoriales. Ces travaux ont conduit à la publication d’un double numéro spécial de Revue de Synthèse (2014, n°2-3) dans lequel s’insère cet article.

Dalbin, Sylvie. 2014. « Des formes éditoriales composites : les revues françaises de chimie ». Revue de Synthèse. 135 (2-3) 221‑238.
PURL (blogue) : http://purl.oclc.org/NET/ATD/002    DOI:10.1007/s11873-014-0254-y (Editeur)
Données de l’étude – http://purl.oclc.org/NET/ATD/003

Télédécharger la notice zotero/RIS
Télédécharger l’article en pdf

Résumé – « Des formes éditoriales composites : les revues Françaises de chimie (1800-2010) »
Une étude menée sur un corpus de revues françaises de chimie entre 1800 et 2010 rend compte de la pertinence de la revue comme mode de communication privilégié, confortant les résultats de l’enquête générale présentée dans ce numéro. La revue dans le cas d’espèce apparaît comme un support matériel regroupant dans un « pot commun » une grande variété de catégorie d’informations, transférées au fil du temps vers des plateformes numériques en développement depuis la fin du 20ème siècle.

Abstract – « Composite editorial contents in French Chemical Journals (1800-2010) »
This study of a corpus of French chemistry journals between 1800 and 2010 shows the relevance of the journal as the primary mode of communication, confirming the results of the general survey presented in this issue. However, a study of their contents is questioning the apparent unity of this phenomenon: the journal appears as a physical medium consisting in a common container (« pot commun » including a wide range of information categories transferred over time to digital platforms in development since the end of the 20th century.

Lire la suite

Fermeture (shutdown) de services fédéraux américains et la Library of Congress

Le groupe LinkedIn "Communauté Records Management de l'AAF et de l'ADBS" a lancé un fil de discussion concernant la fermeture de services publics fédéraux américains, et la poursuite des activités des Archives nationales ("Le plan de crise des archives nationales américaines" (message fermé aux non-inscrits)

Au-delà de la fermeture totale ou partielle de tel ou tel service d'information (cf cartographie), je me suis intéressée au fonctionnement plus global de l'information gouvernementale aux USA, et à la place de la Library of Congress.

Je note que le service minimum (comme pour une grève…) assuré par les Archives nationales est appliqué dans de nombreux  secteurs voire tous : santé (les centres de soins), législatif… Même, par exemple, le spatial où le travail international et les contraintes techniques empêchent une fermeture totale des activités, a assuré un service minimum.

Bien sûr : si ces fermetures partielles ou totales devaient se poursuivre, aussi bien dans le domaine de la santé (ils craignent la grippe aujourd'hui) que dans le ravitaillement alimentaire, les américains  s'attendent à des problèmes très sérieux.

Revenons aux systèmes d'info-communication.

Lire la suite

Google nous parle des origines de l’internet en Europe avec le Mondaneum

<Ajout Juillet 2013, La Tour Eiffel croquée par la googlemania(en anglais) – http://www.google.com/culturalinstitute/collection/tour-eiffel>

 

Fin 2012, j'avais raté cet "évènement" : l'institut culturel de google !

Le site de cet institut culturel propose  (oct2012) 6 millions d'archives sur l'histoire du XXème siècle, en partenariat avec 17 musées et instituts du monde entier, “un environnement en ligne interactif et riche en iconographies, qui retrace de manière originale différents faits culturels marquants de notre histoire."

Un des derniers projets à voir de toute urgence…

 1895-2013 – Les origines de l'internet en Europe avec le Mondaneum et Paul Otlet/Henri Lafontaine.

Organisation-de-la-doc-Mundaneum-Otlet--
Panneau de l'Encyclopaedia Universalis Mundaneum présentant la pyramide de l'organisation de la documentation, depuis le livre jusqu'à l'Atlas le plus haut niveau de l'organisation, [sd].

J'ai adoré.

Le W3C ouvre un bureau à Paris

Je suis ravie d'apprendre l'ouverture d'un bureau à Paris du W3C… mais brusquement plusieurs questions surgissent  :  ahh il n'y avait pas de bureau en France ? et dans quels pays trouve-t-on des bureaux du W3C ?

Une ballade sur le nouveau site du W3C et là oh surprise : des bureaux en Espagne, Italie, Suède, Allemagne, …..Et pas encore en France ?Avec l'investissement historique de l'Inria, étrange… 

Petite fiche synthétique du W3C qui constitue tout de même un acteur majeur … de notre vie quotidienne. 

Capture d’écran 2011-09-21 à 22.50.21

Je suis sûre que vous n'aviez jamais vu ces regroupements, mais en additionnant tous les Européens (j'y ai inclu les Suisses …), cela donne 166 membres, autant que les USA. Un tableau plus présentable que …. 12 Français (seulement !), à côté des 28 allemands ou 23 espagnols (au hasard). Peut-être le fort engagement de l'Inria a fait pensé aux autres qu'il n'y avait rien à faire ….

Une liste de sociétés membres à la Prévert où se cottoient : la Bibliothèque du Congrès et Oracle, la ville de Gijon en Espagne et France Telecom, Mondeca et Mayo Clinic (!), l'Université de Lyon et Novartis, Australian Government Information Management Office (AGIMO) et Braillenet…. 

Bravo à ces 12 sociétés françaises que j'ai essayées d'identifier dans la liste officielle. Mais je n''ai trouvé que : Alcatel-Lucent ; Association BrailleNet ; France Telecom ;  INRIA ; Mondeca; Université de Lyon. Il en manque …

Parmi ces membres, certains sont des membres "témoins" (Testimonials)  qui recommandent officiellement le W3C.

Et bien sûr une pensée aussi à la multitude d'experts qui participent aux différents travaux du W3C

J'espère que la présence d'un bureau sur l'hexagone motivera d'autres organismes. 

 

ScoLOMFR – Profil d’application pour la communauté scolaire.

Le Ministère de l'Education nationale en France vient de publier en septembre 2010, un schéma de représentation des ressources pédagogiques, ScoLOMFR,  à destination de la communauté éducative scolaire.

Ce schéma est un profil d'application du LOMFR, lui même profil du LOM. Le LOM et le LOMFR sont donc les soubassements du ScoLOMFR, comme pour le profil SupLOMFR pour le supérieur. Des éléments ont été spécifiés pour répondre aux besoins et contraintes de la communauté scolaire.

Ce travail s'inscrit dans un projet plus large initié en 2008, DACORE piloté par le MEN-DGESCO et qui vise à « Définir la stratégie d’évolution des dispositifs académiques et nationaux permettant la description, la mutualisation et l’accès aux ressources pédagogiques numériques pour le ministère de l’éducation nationale ».

Dès que l'on travaille au sein d'une communauté particulière, ici la communauté scolaire en France (et même si celle-ci est large et diversifiée !), il est envisageable d'aller plus loin que la définition d'un schéma de métadonnées, et de poursuivre le travail de mutualisation sur le vocabulaire utilisé pour décrire les ressources. Le profil ScoLOMFR est ainsi composé d'un schéma de métadonnées et de plusieurs vocabulaires, définis à partir des vocabulaires déjà utilisés dans différentes bases et ressources éducatives et adaptés au schéma défini.

La rubrique du site Educnet consacré au profil contient plusieurs documents d'accompagnement de ce profil : un guide de bonnes pratiques, un manuel technique et un rapport sur les fonctionnalités et outils logiciels ai

Le Manuel Technique définit chacun des élément de données du schéma, leur articulation avec les différents autres schémas (LOMFR, LOM mais aussi Dublin Core), les règles d'encodage et les vocabulaires associés.

Thésaurus EuroVoc : retour d’expérience

Nous avons présenté dans un précédent billet, le nouveau site de diffusion du thésaurus EuroVoc de l'Union Européenne.

Nous laissons la parole ici à Christine LAABOUDI-SPOIDEN qui travaille depuis 6 ans au sein de l'équipe en charge de ce thésaurus et qui a particulièrement oeuvré pour ces nouveaux développements.

ACTU : Conférence EuroVoc et Web Sémantique, les 18 et 19 novembre 2010 (Luxembourg)
Seminaire EuroVoc Novembre 2010

[Quelles ont été vos motivations pour modéliser le thésaurus suivant SKOS ?]

En 2007, l’Office des publications a commandité deux études : l'une sur les différents systèmes de gestion de thésaurus, l’autre sur la faisabilité d’interopérer Eurovoc et d’autre thesauri. En même temps, nous avons fait de la « veille »  sur les tendances dans le monde des thésaurus et constaté les changements chez AgroVoc et Gemet notamment.

Lire la suite